ILOT – Sémantique et éducation

Guerre 14-18, données ouvertes et programmes scolaires (1)

J. DESLIS et J.-C. MOISSINAC 


#Centenaire  #Guerre14 

A l’occasion des commémorations du centième anniversaire du début de la Première Guerre mondiale, plusieurs sites à vocation pédagogique ont mis à disposition des propositions de pistes pédagogiques en relation avec le programme d’Histoire. Par exemple, la rubrique « Collecter, archiver, étudier les mémoires de la Grande Guerre» du site de la mission Centenaire 1914-1918 et les espaces « Centenaire » des sites des communautés pédagogiques comme l’Académie de Toulouse, l’Académie de Lille etc.

 Ainsi, il nous paraît primordial de consacrer cet article aux réflexions sur la réutilisation des données liées à cette thématique dans le contexte pédagogique. Cet article est également un prolongement de l’article « Production d’un vocabulaire partagé » décrivant la possibilité de l’utilisation des différents jeux des données ouvertes pour enrichir les ontologies des programmes scolaires. Nous avons en effet présenté la sélection des données ouvertes sur data.gouv.fr qui pourraient être utiles pour notre démarche.

Parmi ces données, les « Fonds de la guerre 14-18. Extrait de la base Mémoire » et « Ressources pédagogiques pour l’enseignement de l’histoire des arts » du Ministère de la Culture et de la Communication sont identifiés grâce à la pertinence de leur contenu par rapport aux besoins pédagogiques.  A part ces deux jeux de données mis en place par les institutions culturelles, nous nous interrogeons également sur l’usage des données de caractère encyclopédique tel que DBpedia pour enrichir les concepts de la thématique « La Première Guerre mondiale » dans les programmes.

Nous divisons notre article en deux grandes sections. Nous étudierons en premier lieu la place de la thématique « La Première Guerre mondiale » dans les programmes scolaires et observerons les différentes façons d’aborder cette thématique en classe. Cette méthode nous permettra de mieux comprendre les besoins de la part des enseignants pour l’élaboration des  séances pédagogiques. Ainsi, une telle analyse nous aidera de simuler les scénarios d’usage des données ouvertes, proche de la réalité de terrain, qui seront étudiés dans la deuxième section.

 1. La Première Guerre mondiale et les programmes scolaires

La Première Guerre mondiale est enseignée dans le programme d’Histoire : au cycle 3 de l’école primaire, en classe de troisième au Collège, et en classe de première des séries générales et technologiques au Lycée. Dans notre étude, nous nous concentrons principalement sur l’enseignement de cette thématique au Collège.

Selon le programme d’Histoire au Collège, la Première Guerre mondiale est un sujet relevant de la période « Le monde depuis 1914 ». Cette période concerne le niveau 3ème . (Voir également notre article « Analyse de la structure du programme scolaire »). Ce découpage chronologique correspond également à la période « Le XX e s. et notre époque. » dans le programme d’Histoire des Arts. (p.8)

Ainsi, nous allons étudier la relation entre « La Première Guerre mondiale » et les disciplines ’Histoire’ et ’Histoire des Arts’.

1.1. La Première Guerre mondiale et le programme d’Histoire

Au niveau troisième, la Première Guerre mondiale est une sous thématique de la Thématique II « Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) » et doit être abordée durant environ 25% du temps consacré à l’histoire. La figure 1 est un extrait du programme démontrant les connaissances, les capacités et les démarches pour aborder cette thématique en classe.

Figure 1 Extrait du programme de l'Histoire concernant la thématique "La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)" au niveau 3ème

Figure 1 Extrait du programme de l’Histoire concernant la thématique « La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) » au niveau 3ème

Le programme scolaire ci-dessus nous enseigne les possibilités d’extraire des groupements de mots liés à la thématique « La Première Guerre mondiale » en concepts. Ces derniers  pourront être stockés dans l’ontologie du programme de l’Histoire au niveau 3ème. Par exemple, la classe Connaissance peut contenir les instances ou les individus « une violence de masse », « la révolution russe »… et la classe Capacité peut alors comprendre les sujets (ou topic) « la bataille de Verdun », « l’armistice », « la guerre des tranchées » etc. (Voir également notre article « Transformation des informations extraites du programme scolaire en ontologie -1)

Nous verrons plus loin l’utilisation de ces concepts pour tester la possibilité d’exploiter le fichier « Fonds de la guerre 14-18. Extrait de la base Mémoire »  dans la section 2. Dans la section suivante, nous étudierons les différents cas d’usage des programmes pour aborder l’Histoire des Arts en abordant la Première Guerre mondiale en classe d’Histoire.

1.2. La Première Guerre mondiale et le programme d’Histoire des Arts

Dans cette partie, nous étudierons les exemples concrets conçus par les enseignants pour aborder l’Histoire des Arts en travaillant sur la Première Guerre mondiale.

Nous avons choisi d’étudier deux exemples démontrant les différentes approches pour relier cette thématique à l’Histoire des Arts. La première utilise le programme d’Histoire comme point de départ. Alors que la deuxième part du programme d’Histoire des Arts. La Première Guerre mondiale fait partie de la thématique transversale « Arts, états et pouvoir » de ce programme. Le tableau 1 résume les méthodologies des deux exemples.

Exemples Méthodologies

A), Article intitulé « Toutes les entrées par l’art sont-elles possibles ? L’évocation de la guerre des tranchées à Verdun » rédigé par Gabriel Kleszewski, Académie de Lille (Figure 2)

Analyse et interprétation des concepts cités dans la thématique « La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale» dans le programme d’Histoire pour :
– Rechercher les œuvres d’art ayant des contenus qui pourraient illustrer les concepts e.g. «violence de masse», «bataille de Verdun»
– Justifier les choix des représentations artistiques des concepts (e.g. la préférence de la forme de l’image fixe due à la limite de la durée de l’enseignement imposé par le programme)
– Proposer les différentes entrées à la thématique. Par exemple, les lieux de batailles (Verdun…), les hommes (photographe participant aux batailles) etc.

B) Document intitulé « Histoire des Arts Classe de 3ème », Académie de Rouen (Figure 3)

– Utilisation directe du programme d’Histoire des Arts à travers les six domaines artistiques de la thématique « Arts, états et pouvoir ».
– Utilisation de la piste d’étude « L’œuvre d’art et la mémoire » comme la trame de la narration
– Proposition de l’utilisation des ressources locales e.g. l’étude des monuments aux morts pendant la guerre dans la ville de Rouen

Tableau 1: Synthèse des deux méthodologies pour aborder la Première Guerre mondiale en Histoire des Arts à partir des programmes scolaires

Figure 2 Analyse des groupements des mots importants cités dans le programme de l'Histoire au niveau de 3ème pour aborder "La Première Guerre mondiale" en Histoire des Arts, faite par l’enseignant

Figure 2 Analyse des groupements des mots importants cités dans le programme de l’Histoire au niveau de 3ème pour aborder « La Première Guerre mondiale » en Histoire des Arts, faite par l’enseignant

Figure 3 Différentes possibilités d’aborder « La Guerre » à travers des six domaines artistiques en utilisant la piste d’étude « L’œuvre d’art et la mémoire » comme la trame de la narration

Figure 3 Différentes possibilités d’aborder « La Guerre » à travers des six domaines artistiques en utilisant la piste d’étude « L’œuvre d’art et la mémoire » comme la trame de la narration

A partir de l’étude de la place de la Première Guerre mondiale et les méthodologies pour aborder cette thématique dans les disciplines « Histoire » et « Histoire des Arts », nous allons étudier les possibilités d’exploiter les données ouvertes pour intégrer dans notre système d’aide à la recherche et à la recommandation des ressources éducatives dans la section suivante.

2. Les données ouvertes concernant le Première Guerre mondiale

Pour notre étude, nous distinguons deux types des données ouvertes liées à cette thématique : les données mises à disposition par les institutions et celles de DBpedia.

2.1. Les données ouvertes mises à disposition par les institutions

Pour l’instant, nous avons identifié deux jeux de données sur la plateforme data.gouv.fr. : « Fonds de la guerre 14-18. Extrait de la base Mémoire » et « Ressources pédagogiques pour l’enseignement de l’histoire des arts ». Nous allons étudier la nature et les scénarios de l’exploitation possible de ces jeux de données.

2.1.1. « Fonds de la guerre 14-18. Extrait de la base Mémoire »

2.1.1.1. Analyse de la nature du Fonds

Le fonds de la Guerre 14-18 contient les photographies réalisées à des fins de propagande et de documentation par les services français ou par les services alliés (Portugal, Italie). La plateforme data.gouv.fr met à disposition ce fonds en format txt.

Pour l’examiner en profondeur, nous l’avons importé dans Excel en choisissant le type de données « Délimité » [1] En totalité, ce fichier contient 18982 ressources (notice textes et images). Chaque ressource photographique contient des informations qui peuvent être classées en deux catégories.

  • Les métadonnées décrivant les ressources : Numéro de référence, Information concernant les lieux (Pays, Région, Numéro de Département, Commune, Numéro de l’INSEE, Nom de l’édifice, Adresse), légende, auteur de la photographie, date de prise de vue etc. Voir le tableau2, ligne A.
  • Les liens URL pointant vers la photographie disponible sur la base Mémoire : URL de la vignette (nomdelaphotographie_v) et URL de la photographie (nomdelaphotographie _p). Voir le tableau 2, ligne B.

 

A APTH000893 France 55 Morts sur le champ de bataille Opérateur Théta (code armée, photographe) Positif original Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine – diffusion RMN
B http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/memoire/1102/sap40_th000893_v.jpg http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/memoire/1102/sap40_th000893_p.jpg

Tableau 2 Les informations concernant la ressource APTH000893 dont la légende est « Morts sur le champ de bataille »

La figure 4 ci-dessous démontre visuellement l’affichage des informations concernant de la ressource APTH000893 sur la base Mémoire.

Figure 4 : Exemple de l’affichage visuel des informations d’une ressource sur la base Mémoire

Figure 4 : Exemple de l’affichage visuel des informations d’une ressource sur la base Mémoire

2.1.1.2. Possibilités d’exploitation des données du fonds de la Guerre 14-18

A l’heure actuelle, nous avons identifié deux types de données qui pourront être exploités : les légendes des ressources  et les données concernant la localisation.

  • Les légendes des ressources

Dans la section 1.1., nous avons identifié les regroupements de mots (ou concepts) de la thématique « La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) » du programme d’Histoire en classe de 3ème (Figure 1).
Notre démarche reposera sur le « matching » entre ces concepts et ceux trouvant dans les légendes des ressources. Avant de passer à la phase du développement, nous avons effectué un test d’une telle hypothèse par un opérateur humain.
Par exemple, parmi les concepts du programme, il y a une capacité composant des verbes de Bloom « Décrire et expliquer » et le sujet ou le topic « la guerre des tranchées ».[2] (Figure 5)

Figure 5 Extrait d'une capacité de la thématique " La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) »

Figure 5 Extrait d’une capacité de la thématique  » La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) »

Le topic « la guerre des tranchées » contient le mot « tranchée ». Ce mot étant très représentatif peut être utilisé comme un mot-clé de test pour faire la requête des ressources dont les légendes contiennent ce mot. La requête dans le fichier .xlsx  du Fonds de la Guerre 14-18 donne 588 ressources dont les légendes contiennent le mot « tranchée ». Le tableau 3 présente des exemples de telles ressources.

Ressources photographiques Légendes
Réf : APOR095023

Réf : APOR095023

L’attaque de la cote 1248 devant Monastir (16-26 mars 1917). 1ères lignes devant Monastir : Tranchées pendant l’attaque de la cote 1248
Réf : APD0000084

Réf : APD0000084

Zouaves au repos dans les tranchées

Tableau 3 : Exemple des ressources contenant le mot « tranché » dans leur légende

A part le mot « tranchée », nous avons également expérimenté avec d’autres mots extraits du programme d’Histoire comme « Clémenceau » « Verdun »….Les résultats de requêtes nous confirment la pertinence de ce corpus par rapport aux concepts explicitement cités dans le programme.
Dans la section suivante, nous étudierons une autre possibilité d’exploitation du Fonds de la Guerre 14-18 à l’aide des données concernant la localisation.

  • Les données concernant la localisation

Comme nous avons étudié précédemment dans la section 1.2. (Tableau 1, Exemple A), une des possibilités pour aborder la thématique « La Première Guerre mondiale » exploite les lieux de bataille. Cette proposition pédagogique concrète pourra être prise en compte dans notre développement.

En effet, le fonds de la Guerre 14-18 contient les données précises des lieux (commune, département, région etc) où les photographies ont été prises. Nous pouvons imaginer un des scénarios pour l’exploitation de telles données comme suit. En proposant l’ensemble des résultats de la recherche des photographies ayant le mot « tranchée » dans leur légende, le système donne également la possibilité à l’utilisateur de trier ces résultats par la localisation. Soit par région, par département, par commune. De cette façon, cette fonctionnalité répondra à la proposition pédagogique de l’exemple A (Tableau 1) l’approche de la thématique via les lieux de bataille.

Les deux possibilités de l’exploitation du Fonds de la Guerre 14-18, précédemment démontrées, sont les exemples élémentaires. Nous publierons prochainement les autres articles concernant les aspects techniques plus avancés pour le développement.

Enfin, nous pouvons présenter un exemple concret de l’usage de ces données. C’est le cas du projet « la Der des Ders », réalisé dans le cadre du premier #hackathon #DataCulture organisé par le Ministère de la Culture en 2013.Un des volets du projet concerne la représentation interactive sous forme d’une frise chronologique des données numérisées et géolocalisées de photographies du Fonds de la Guerre 14-18. Ces données sont également enrichies par d’autres ressources telles que Gallica, Europeana, Isidore et DBpedia. [3]

Dans le prochain article, nous aborderons l’analyse et la possibilité d’exploiter des données « Ressources pédagogiques pour l’enseignement de l’histoire des arts » du Ministère de la Culture afin d’aborder la thématique « La Première Guerre Mondiale » en Histoire des Arts.

———————-

[1] Des caractères tels que virgules ou des tabulations séparent chaque champ

[2] En ce qui concerne le découpage d’une capacité, voir l’article  « Transformation des informations extraites du programme scolaire en ontologie-1 » particulièrement Figure 3

[3] Cf: La présentation du projet sur SlideShare (Voir particulièrement p. 5)

———————-

Plus d’information sur les autres ressources concernant la Guerre 14-18

———————-

Crédits photographiques du Fonds de la Guerre 14-18 dans le diaporama et l’article 

  •  Réf: APTH000893 , « Morts sur le champ de bataille », Positif original, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine – diffusion RMN
  • Réf : APZ0007869, « Clemenceau »,   Traité de Paix de Versailles, Tirage photographique, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN
  • Réf : APZ0007876, « Les délégués allemands »,  Traité de Paix de Versailles, Tirage photographique, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN
  • Réf: APZ0007868, « Traité de Paix. Wilson et Lloyd George », Tirage photographique, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN
  • Réf: AP62T099755, « Soldats roumains tués dans les combats près d’Oituz », Positif original, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN-GP
  • Réf : AP62T123172, « Le roi de Roumanie et le général Averescu examinent le plan de bataille sur une carte » , Positif original, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN-GP
  • Réf: AP62T131345, « Les blessés après la bataille »,  Positif original, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN-GP
  • Réf: APTH002314 , « Ruines », Positif original, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine – diffusion RMN
  • Réf: APOR095023, « L’attaque de la cote 1248 devant Monastir (16-26 mars 1917). 1ères lignes devant Monastir : Tranchées pendant l’attaque de la cote 1248 », Tirage photographique, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN
  • Réf: AP62T131326, « Soldats dans les tranchées avec leurs fusils posés sur le parapet, un guetteur avec des jumelles », Positif original, Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine – Diffusion RMN-GP
  • Réf: AP62T104598 ,   « Comment ont été détruites les tranchées, par les tirs d’artillerie, sur le mont Cucco. « , Tirage photographique, Ministère de la culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP

 

Auteur : Jirasri Deslis

Ingénieur R&D, TSI, Télécom ParisTech, Institut Mines-Télécom
Voir tous les articles de Jirasri Deslis